AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 The monster inside my head » Deimos Nox Lovett

avatar

Deimos Nox Lovett

Messages : 81
Date d'inscription : 05/11/2013

MessageSujet: The monster inside my head » Deimos Nox Lovett   Dim 21 Sep - 6:55


Votre personnage

Deimos Nox Lovett

31/01/1979
Âge : 34 ans
Origine : Néo Zélandaise.
Groupe : Humains
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel

Métier : Garde du corps d'Azriel K. Blake
Particularité : Rien du tout. Il est un simple humain parmi tant d'autres.
Aime : il ne parle pas vraiment de lui, difficile à dire.
Aime pas : se référer à la question précédente.

Peur : lui-même
Espoir : survivre malgré tout
Envie : se rouler un joint pour relaxer. Si vous demander l'envie de l'instant même. Sinon. Envie globale. Finir de purger sa "dette" sur ses "erreurs" et en finir avec toute cette histoire
Avatar : Karl Urban

Anecdotes

Mesure 1m85. De la carrure qu'il a ainsi que de ses traits sombres, beaucoup de gens l'évitent dans la rue Deimos parle au total 4 langues, dont le français, l'anglais, l'allemand ainsi que le maori, langue officielle de la Nouvelle Zélande. Il sait aussi se débrouiller légèrement en espagnol et mandarin, sans pour antant nécessairement les maîtriser Il laisse pousser le bas de ses cheveux en l'honneur de la seule et unique personne qu'il a aimé Non seulement Deimos sait se battre à main nue, il manipule les armes blanches et armes de tir, incluant les armes à feu, arcs à flèches ou encore arbalète. Il garde d'ailleurs toujours plus d'un couteau de poche en permanence sur lui Deimos a tendance à fumer de la marijuana assez fréquemment, question de se relaxer. Depuis qu'il est jeune, il est atteint d'un syndrome d'anxiété généralisée qui fait en sorte qu'il lui arrive parfois de faire des attaques de paniques pour aucunes raison, mais le cache aux autres. Il déteste être perçu comme faible Deimos a tendance à trainer longtemps au lit le matin lorsqu'il ne doit pas se lever rapidement pour aller rejoindre Mr Blake. Tout simplement parce que, autrefois, lorsqu'il avait encore son conjoint, ils passaient un certain moment ensemble au lit avant que les deux ne partent pour leur mission. C'était en quelque sorte un rituel. Maintenant, ce n'est plus vraiment un rituel, mais qu'une simple habitude remplie de mélancolie et nostalgie Lorsqu'il s'entraîne au tir, Nox a tendance à mettre de l'encens qui lui permet de se calmer et donc de se concentrer d'avantage, ce qui est plutôt ironique, allant en contradiction avec le style de musique qu'il écoute en même temps qui n'est nul autre que du métal/électronique/dubstep Deimos a deux tatouages. Un sur le haut de son bras gauche près de l'épaule, une marque comme si on lui avait arraché de la peau à cet endroit pour qu'il y ait des plaques de métal sous cette peau, ayant un signe radioactif rouge sur le "métal". Ce tatouage signifie simplement que sa vie est parfois monotone; Après avoir été un tueur à gage, il faut apprendre à bloquer ses émotions, ce qui fait un peu de lui un robot, quoi. Son second tatouage est simplement un code barre caché sous ses tresses à la base de ses cheveux sur sa nuque. Ce tatouage a été fait par son supérieur, celui qui l'a élevé, pour camoufler une puce de repérage qu'il a dissimulé sous sa peau à cet endroit   Oui, Deimos a toujours cette puce de repérage GPS, bien que son ancien paternel adoptif soit mort Autant Deimos aime rester longtemps au lit le matin, autant il peut être très matinal et aime prendre un café au levé du soleil. Oui. Même ce genre de personne profitent des petits bienfaits de la vie.

Histoire
La pièce était simple. Quatre murs. Aucune fenêtre. M’enfin. Je dirais aucune fenêtre si j’étais stupide, mais il est évident que ce grand miroir n’est pas ce grand miroir. Une table. Deux chaises. D’un côté, celle où je me trouvais, menotté, bien sûr. De l’autre côté. Une chaise vide. Non parce que je me trouve seul dans cette pièce, mais plutôt parce que le type qui venait de passé la dernière heure enfermé ici, avec moi, sans avoir réussi à sous tirer les informations qu’il cherchait, avait commencé à faire les cent pas dans la pièce.

« Ok. Récapitulons sur tes chances de ressortir d’ici. Tu ne sembles pas vouloir dire grand-chose, alors on va mettre quelques trucs au clair : Tu ne pourras pas éviter la cellule. Tu as été retrouvé sur une scène de crime avec du sang de la victime sur une de tes mains. Ton coéquipier, Zachary William Johnsons, n’a pas voulu se rendre lors de l’intervention et a été abattu. Il ne te reste plus rien, Lovett. Alors tu n’as plus aucune raison de te cacher. Je veux la liste de tous ceux et celles que tu as abattu. »

Un morceau de papier froissé et un crayon se trouvait devant moi sur la table. Je baissai les yeux sur ceux-ci et commençai à écrire. Ils voulaient un papier rempli, ils allaient en avoir un.
Je peux nommer plusieurs noms, ça c’est sûr. Parce que j’ai tué plus d’une fois. On m’a dit plus d’une fois que je suis né pour tuer. N’empêche, j’ai été élevé pour le faire. Je suis né orphelin, je n’ai aucun souvenirs de mes premières années de vie. Du moins, je ne me force pas à le savoir non plus parce que j’en ai rien à foutre, d’où je viens. Tout ce que je sais, c’est que j’ai été adopté par un homme qui collectait les vies des autres afin de survivre monétairement. Un homme qui se trouvait au sein d’un groupe de Bounty Hunters qui travaillaient ensemble. J’ai été élevé par à peu près tout le monde dans ce groupe en même temps. Mais avoir autant de personnes autour de moi n’était pas aussi idéal qu’on peut le penser. Ils étaient tous des tueurs. J’ai grandi en apprenant à tuer et couper mes émotions, taire mes propres douleurs. J’ai appris à faire souffrir autant que de souffrir moi-même. Étant le plus jeune de leur bande, lorsque j’avais 16 ans, je me faisais souvent utiliser comme appât sur certains gros poissons. J’ai appris à charmer et mentir pour ensuite tuer.

Il n’y a pas grand-chose à en parler. Après tout, c’est ma vie. Mes périples. Les autres n’ont rien à y faire dans ça. C’est d’ailleurs toutes ces histoires qui m’ont amenées ici. Une mission a mal tourné avec un coéquipier et on s’est fait choper par la police, il est mort et je me retrouve le cul sur cette chaise à me faire chier. Je sais pas si c’est mon expérience en tant que tueur à gage ou si c’est la sincérité de ce que j’ai écrit sur le papier qu’ils m’avaient fourni, mais j’en ai impressionné un certain Azriel K. Blake. Chef à la tête d’Aleid, apparemment, a entendu parler de mes exploits et s’est présenté à la cellule où j’étais censé purger une durée encore indéterminée par les autorités de temps et m’a proposé un accord; J’avais le choix entre devenir le garde du corps de cet homme, le protéger à tout prix, même si ma vie en devenait en danger, ou continuer à croupir dans cette cellule jusqu’à la fin de mon temps, qui pouvait très bien se transformer en prison à vie.
Je me demande encore comment est-ce qu’il a décidé de me faire confiance aussi soudainement. J’ai accepté sa deal, bien sûr. Mais je me demande, encore une fois, si c’est mon expérience en combat rapproché et avec les armes à feu ou encore ma fameuse liste laissé sur cette table dans la salle d’interrogation. Liste qui a enragé le flic lorsqu’il l’a lu et m’a envoyé croupir au trou sans chercher à en avoir d’avantage sur ma petite personne. Liste ? Quelle liste, au final ? Le flic m’avait dit qu’on ne quitterait pas la salle d’interrogation tant que je n’aurais pas rempli le papier froissé. Alors, je lui ai simplement rempli avec un tendre message d’amour. « Go fuck yourself, cop. »



Derrière l'écran

Pseudo : Gazerock. ou encore Ruki. Ruki pour les intimes. Gazerock. quand je graphe !
Âge : 20 ans. Presque 21 ans. Quasi majeure parti dans le monde OwO
Sexe : Agenre.
Pays/régions : Canada/Ontario. (Ottawa plus précisément mais j'aime dire que je suis made in Québec comme j'ai vécu la majorité de ma vie au Québec.)
Comment avez vous découvert le forum ? Pouet.
Comment trouvez vous le forum ? Pouet²

Autre compte : Futurement Azazel M. Bathory.
Petit mot ? *Prend sa voix de Karl Urban dans Dredd* I am the Law.
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Deimos Nox Lovett

Messages : 81
Date d'inscription : 05/11/2013

MessageSujet: Re: The monster inside my head » Deimos Nox Lovett   Dim 21 Sep - 6:55


   
Humains

     
Religion : Athée.
   Camp :  Celui qu'on lui paye pour l'être.
   Position : Actif
   PNJ : Bien sûr. Venez, très chers.
Lorsque vous avez appris l'existence des mutants, quel effet cela vous a-t-il fait ? Avez-vous compris tout de suite l'importance de cette révélation ? Avez-vous eu peur ?
   - Vous :
je n'étais pas vraiment surpris. Ma réaction face à ça était plutôt d'une indifférence. Avec tout ce que les hommes découvrent ou créé, ça me surprend qu'on en a pas prit connaissance plus tôt. Mais ça ne m'importe pas plus. Un humain c'est un humain et j'agirai pas différent sur l'un ou sur l'autre parce que j'ai pas ce temps à perdre.

   Si un mutant venait frapper à votre porte, coursé par des agents qui voudraient sa mort, que feriez-vous?
   - Vous :
m'occuperai moi-même de son cas parce que j'ai assez de problèmes avec des agents ou encore les flics, j'en veux pas d'autres. Rien à foutre qu'il puisse faire des flips parce qu'il en a le pouvoir ou qu'il soit aussi banal que toi ou moi.

   Si vous aviez le "malheur" de tomber amoureux/amoureuse d'un mutant, à quoi vous seriez prêt ? À le dénoncer et donc le trahir, ou bien le protéger en vous liant à lui ?
   - Vous :
Pardon ? C'est quoi le rapport avec des sentiments comme ça avec le reste des questions ?

   Que pensez-vous des religions en place ? Avez-vous remarqué un changement depuis que les gens sont au courant de l'existence des mutants ? Appréciez-vous ce nouveau système de surveillance continuelle et absolue ? ( Bracelet, couvre-feu.. )
   - Vous :
Ça m'a fait chier un certain temps. Jusqu'à ce que je me fasse choper par les flics. Je hais le système de surveillance. Côté religion, je préfère ne pas entrer en ce sujet étant donné que je ne crois pas réellement à tout ça.

   Si vous deviez espérer quelque chose de cette guerre entre les Mutants et le gouvernement, qu’espéreriez-vous ?
   - Vous :
qu'on arrête de faire un gros cas quand quelqu'un est légèrement différent ? Ce sont des êtres qui peuvent amener des effets bénéfiques à l'évolution humaine, big deal. Au lieu de s'entre tuer pour ça, il faudrait que l'Être Humain arrête de se cacher la tête sous terre comme un autruche et réalise que coopérer sera largement plus facile et agréable.


   Je te remercie, pour tes quelques minutes, ces réponses vont nous être bien utiles.

     
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Crystal A. Blake

Messages : 177
Date d'inscription : 01/09/2014

MessageSujet: Re: The monster inside my head » Deimos Nox Lovett   Dim 21 Sep - 11:54

Ton perso est trop cool ♥
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Deimos Nox Lovett

Messages : 81
Date d'inscription : 05/11/2013

MessageSujet: Re: The monster inside my head » Deimos Nox Lovett   Mar 23 Sep - 3:51

Ravi que ça plaise au moins à quelqu'un, dear ~
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: The monster inside my head » Deimos Nox Lovett   

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» maxim romanov { « monster don’t sleep under your bed, they sleep inside your head. »
» 01. Turn down these voices, inside my head
» Maëlys, Michael ∳ It's scary inside my head.
» Nobody Knows What's Inside That Head of Hers
» baik do hyun ✿ every voice that cried inside my head

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Metropolis :: Fiches validées-