AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 Under the Midnight Sun » Alec Redfield

avatar

Azazel M. Bathory

Messages : 11
Date d'inscription : 22/09/2014

MessageSujet: Under the Midnight Sun » Alec Redfield   Mar 30 Sep - 0:24

Under the Midnight Sun
Alec & Azazel


Je déteste les couvre-feux. Ça me complique la plus qu’autre chose pour mon deuxième emploi. Je me fais arrêter fréquemment pour toutes sortes de raisons, principalement parce que je ne suis pas censé me promener au centre-ville au beau milieu de la nuit, mais c’est mon emploi nocturne, quoi. Il suffit que de montrer des preuves d’identités, me justifier un peu et tout est bon. Mon c’est assez énervant lorsque ça arrive à plusieurs reprises.

Bref, je venais toujours de finir au cabaret pour la soirée. Pas trop satisfait de mon shift; ça avait été ennuyant. Presque aucuns clients. À croire que cette histoire de couvre-feu coupe l’envie des gens de sortir aux bars pour s’amuser. Si c’était pour continuer ainsi, je risquais sûrement d’avoir encore plus de problèmes monétaires; Il faudrait que je me trouve un endroit plus petit que mon actuel appartement. Plus petit donc moins dispendieux.
Je venais de sortir de la douche des vestiaires au sous-sol du cabaret, où seulement les employés avaient accès, et je m’apprêtais à partir pour aller dormir un peu avant de retourner faire ma ronde de recherche habituelle. Une fois habillé et mon sac prêt, je sortis. Le vent était plutôt froid. J’étais assez content d’avoir apporté l’un de mes coat de cuir, sans quoi j’aurais sûrement frissonné en chemin du retour. Au moins, mon appartement n’est pas très loin. D’une distance raisonnable à pieds.

Je venais à peine de mettre les pieds dehors, sur le point de m’allumer un joint, que quelque chose attira mon attention du coin de l’œil. Plus loin dans la ruelle, je pus voir une petite forme, recroquevillé sur elle-même. Vite fait, je crus que c’était simplement un sac d’ordure que quelqu’un avait laissé là –ce qui ne m’aurait pas étonné. La société d’aujourd’hui est si malpropre- mais à force de m’en rapprocher, plus j’avais l’impression de me tromper. En fait, ça avait l’air d’une silhouette. Mon cœur fit un bond. Une si petite silhouette. Un enfant. Que ferait un enfant, seul, dans les rues du centre-ville à cette heure tardive ? Je me dépêchai donc d’aller le rejoindre.
Le jeune garçon, qui devait avoir entre 6 et 9 ans, pas plus, était couché sur le sol, les yeux fermés. Il devait dormir… À côté de lui, un sac à dos et une boîte de bars tendres vide. Un déclic se fit dans ma tête. Avait-il été abandonné ? Ou était-il perdu ? Doucement, afin de ne pas l’effrayer, je m’agenouillai à côté de lui et posai ma main sur son épaule chétive. Il était froid…

« Heh, petit… », l’interpellai-je doucement, question de ne pas lui faire peur. J’attendis qu’il ouvre les yeux avant de continuer. « Tu ne devrais pas dormir ici… Tu vas attraper froid… Tu es perdu ? »

Je pouvais voir dans ses yeux une certaine peur. Une certaine inquiétude. Il n’a vraiment pas l’air en forme. J’enlevai donc mon manteau noir afin de le glisser sur ses épaules.

« Tiens. Tu vas avoir un peu moins froid. Dis-moi, mon grand. Où sont tes parents ? »

J’avais presque peur de lui poser cette question. Redoutant le pire pour ce pauvre jeune garçon. De la façon dont il semblait si effrayé, il est évident qu’on peut imaginer le pire. Abandonné, perdu… peut-être a-t-il échappé à un accident où ses parents ont succombés. Mais peu importe ce que ça pouvait réellement être, il ne pouvait pas rester là. Encore surprenant qu’un agent ne l’ait pas trouvé… Surtout que s’il se fait retrouver par un agent et qu’ils réalisent qu’il est seul –si c’est bel et bien le cas- il finira dans le système et donc à l’orphelinat. Et tout le monde sait bien que le système pour les orphelins n’est jamais l’idéal…

Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Alec Redfield

Messages : 33
Date d'inscription : 23/09/2014

MessageSujet: Re: Under the Midnight Sun » Alec Redfield   Mar 30 Sep - 0:48

Il avait passé presque toute la journée allongé là, il n’avait plus de force, la force l’avait abandonné alors que ses blessures qui n’ont eu aucun soin c’était infecté. Il avait peur que les militaires le trouve, ça serait horrible, il n’aurait plus aucune chance de s’en sortir, on l’enverrai chez lui à nouveau, son père recommencerait à le frapper, alors il faisait attention, restait caché la majorité du temps. Ce n’était pas évident pour lui de ne pas se faire attraper, mais faut dire qu’il était petit et c’était facile de se cacher.

Épuisé, faible, le petit était à la rue depuis quatre jours, il avait fait des rencontres Jonathan par exemple qui avaient passé une nuit avec lui dans une ruelle et ils avaient partagé un sandwich, mais après leur chemin c’était séparé. Et après avoir marché durant un moment, c’est ainsi qu’il s’était retrouvé au fond de cette ruelle, il faisait de la fièvre alors que ses blessures c’était infecté. Il se sentait si faible, il avait froid, il avait mal partout. Le petit n’arrivait pas à se lever, il était trop faible pour chercher un autre endroit où dormir, il pensait qu’il allait mourir. Mais une voix se fit entendre et il entendit quelqu’un posé sa main sur son épaule, le petit ouvrit les joue et eu un mouvement de recul en voyant un homme, mais il était trop faible pour chercher à se sauvé, il arrivait à peine à se redresser un peu. L’homme ne semblait pas méchant, mais les apparences étaient trompeuses et il le savait trop bien. Il fit non de la tête, il était pas perdu, il était venu ici de lui-même, il savait pas où il était, mais c’est pas ce qu’il voulait être loin de ses parents, il eut un mouvement de recul en le voyant retirer sa veste, mais ça lui fit du bien lorsqu’il posa la veste sur ses épaules, sentant une chaleur l’entouré, c’était agréable, le petit tenta de dire un merci, mais il avait du mal à parler, il n’arriva qu’à le murmurer. « Merci… »

Il tremblait de peur et de froid, bien que la veste faisait beaucoup de bien. Quand il entendit l’homme parler de parents il se redressa un peu, son père, fallait pas qu’il retourne auprès de son père, Alec était terrorisé, il ne voulait pas qu’on le ramène chez lui. Trop faible il fini par retomber allongé et serrait la veste contre lui. « J’ai pas .. de maman… mon papa… j’veux pas… retourner chez moi… il est.. Méchant… j’veux pas… » C’était assez vague, mais il était trop faible pour en dire plus, il posa sa tête contre le sol froid, il n’avait plus de force, son front devait être brulant, il devait être très pâle, il pourrait donner l’impression d’être mort, mais il respirait encore, sa respiration était faible, mais il respirait toujours, c’était bon signe, enfin si on veut…
Voir le profil de l'utilisateur
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Abigail Redfield
» Midnight FairyTales; demande de parto
» alec ▲ the show must go on.
» Un point sur les émotions [PV Alec Lockheart]
» La série des "The Midnight Library"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Metropolis :: Rues et Ruelles-