AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 Sounds like a very bad day #2 || Crystal A. Blake

avatar

Willow F. Anderson

Messages : 24
Date d'inscription : 16/09/2014

MessageSujet: Sounds like a very bad day #2 || Crystal A. Blake   Mar 4 Nov - 21:21




Sounds like

Willow F. Anderson & Crystal A. Blake
a very bad day #2



« Willow? Est ce que ça va ? »

Une voix douce et empreinte d’inquiétude me sort de ma torpeur, j’ouvre les yeux et vois une lumière plutôt vive. « De la lumière ? » m’empêché-je de m’étonner à haute voix. Ça n’a pas de sens, je suis sortie du travail il y a moins d’une heure, comment pourrait-il faire jour ? L’espace d’un court instant je me dis que je me suis endormie sur ce banc jusqu’au petit matin et que j’ai rêvé la charmante compagne qui m’avait rejointe, mais la voix que j’ai entendu est la sienne, alors que s’est-il passé ?
Je porte ma main à mon front et me rends compte que je suis toute blottie contre Crystal, qu’il fait soudainement plus chaud, que l’air n’est plus humide et que… nous avons un toit au-dessus de la tête. On est devant la porte de mon appartement.

« Oui, je… crois. Comment est-ce que… ? »

Je ne termine pas ma question car mon regard se pose sur Crystal, elle semble calme, bien que fatiguée. Malgré l’alcool – je crois que le choc m’a fait dessouler pour quelques instants – je ne tarde pas à comprendre ce qui vient de se passer et donc de répondre moi-même à ma question inachevée. Comment étions-nous rentrées chez moi alors que nous étions dans la rue, sur un banc, à la merci de deux gros-bras dont l’un était sur le point de me frapper ? La scène se déroule dans ma tête, je sens encore la poigne de l’homme sur mon épaule, il m’avait fait mal, et peur, j’ai vraiment cru qu’il allait m’en coller une sévère pour m’être moquée d’eux… tiens d’ailleurs le bracelet est toujours dans mon soutien-gorge. Enfin… j’ai rien vu venir, pas plus quand elle est revenue près de moi pour m’écarter de mon persécuteur que quand elle m’a prise dans ses bras pour… nous téléporter.

« Téléport… »

J’ai un léger hoquet et je m’écarte de Willow pour me relever, mon regard se pose sur toutes les portes du couloir et j’attrape rapidement mes clés dans mon sac pour déverrouiller et ouvrir la porte. Je tends les mains vers Crystal pour attraper les siennes et l’aider à se relever à son tour. On ne peut pas rester là, si un de mes voisins a entendu le bruit, mieux vaut qu’on ne soit pas sur le palier quand la porte s’ouvrira.

« Allez, on rentre. »

Je l’entraîne à l’intérieur de chez moi et referme la porte derrière nous, on devrait être en sécurité maintenant, heureusement que l’abruti ne connait pas mon adresse. J’allume une lumière au passage et nous emmène sur le canapé où on tombe toutes les deux, Crystal épuisée et moi encore étourdie. Mais on ne reste pas longtemps toutes seules, Cookie et Muffin ne tardent pas à venir me dire bonjour, alors que Nougat, toute curieuse qu’elle est, grimpe sur les genoux de Crystal pour la saluer.
Je regarde à nouveau le visage de ma nouvelle amie, me faisant cette fois la réflexion très concrète qu’elle en est une. C’est une mutante. Et elle a usé de son pouvoir pour que je ne me fasse pas maltraiter par ces hommes, bien que je l’aie cherché. Je ne sais pas quoi dire, dois-je m’excuser, la remercier… lui assurer que je ne la dénoncerai pas ?
Mes pensées ne m’empêchèrent pas d’échapper trois mots.

« Tu es merveilleuse. »

Je lui souris avant de me mettre à rire doucement. Elle l’est, tous les mutants le sont, je ne comprendrai jamais pourquoi les humains « normaux » veulent absolument les contrôler, ce sont des êtres tellement fantastiques, ils seraient capables de nous apporter tant de choses si nous les laissions vivre en paix… ceci dit, les humains non plus n’ont jamais vécu en paix.

« Comment tu te sens, Crystal ? Tu veux quelque chose ? Je vais te chercher un verre d’eau ! »

Je ne lui laisse même pas le temps de me répondre, je repousse doucement mes chats, file à la cuisine et attrape un verre pour le remplir d’eau. Je dois avouer être inquiète de son état, j’ai peur qu’elle s’évanouisse, dans mon état je ne suis pas certaine de lui être d’une grande aide. Je retourne vite près d’elle pour lui tendre le verre.

Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Crystal A. Blake

Messages : 177
Date d'inscription : 01/09/2014

MessageSujet: Re: Sounds like a very bad day #2 || Crystal A. Blake   Sam 8 Nov - 15:20




Sounds like

Crystal Blake & Willow Anderson
a very bad day #2



Ma tête me semblait lourde, comme le reste de mon corps.
Je sentis Willow bouger et sa voix me réconforta.. Elle allait bien.
J’avais tellement eu peur pour elle, des effets de la téléportation..
J’avais vraiment pris un gros risque, mais nous étions en paix désormais.. allongée au milieu du couloir, mais tranquille.
J’ai presque envie de pleurer d’avoir fait ça, il va lui falloir encore quelques secondes pour qu’elle réalise.

Elle s’écarte de moi et sa voix me confirme qu’elle a compris..
Je crois qu’en une fraction de seconde, j’ai peur pour moi, de sa réaction, et je ne suis quasiment pas en état de me relever.
Je ne veux même pas ouvrir les yeux.. effrayée de moi-même..
J’entends un bruit de clé, mais je n’arrive pas à me concentrer. Je ne devrais pas rester allongée là, avec notre entrée fracassante, nous avions pu réveiller des voisins.
Je sens ses mains prendre les miennes et me tirer, je me sens incapable du moindre effort.. j’espère qu’elle se sent bien, car vu mon état, je doute qu’elle n’ai rien.
Je l’a laisse faire, comme piéger dans mon propre corps, je n’arrive pas à coordonner cerveau et motricité.
Elle me porte comme elle peut, et avec beaucoup de courage, m'entraîne dans ce que je suppose être son appartement. J'atterris sur son canapé, je la sens se poser à côté de moi. J’ai envie de me recroqueviller en boule pour me rétablir et me protéger.. pourquoi ai-je soudain si peur d’elle? J’ai peur de sa réaction, je n’ai jamais été confrontée à une telle situation. Et pourtant, c’est son sourire que je revois, sa voix que j’entends, dans ma tête. Je ne la connais pas depuis longtemps et pourtant, j’ai l’impression qu’elle a toujours été là pour moi, je ne devrais pas avoir peur d’un si bel ange.
Je sens un petit poids se poser sur mes genoux, j’ouvre les yeux avec difficultés. Et je vois une petite tête me regarder avec ses grands yeux ronds de chat.
J’ai envie de sourire mais même mon visage ne m’écoute qu’à moitié..
Désabusée des réactions de mon corps, je sens les larmes monter et les joues qui me brûlent. Les rôles se sont inversés si vite, en un instant, si forte, je suis devenue si fragile.

Tu es merveilleuse

Trois mots, comme un électrochoc.
Un frisson, un sourire que j’essaye d’esquisser, malgré l’épuisement.
Elle n’a pas peur de moi? J’entends son rire, discret, presque cristallin.
La fatigue s’échappe par mes larmes, je souris pour la rassurer.
J’ai l’impression d’avoir été renversée par un camion et pourtant bien que mon cerveau demande à ce que je relâche, je refuse, je ne veux pas. Je veux me redresser, la remercier, m’assurer qu’elle va bien.
Elle se lève, pour aller me chercher un verre d’eau.
J’esquisse un mouvement avec mon bras pour essayer de me redresser.
Mauvaise idée, mon corps me flagelle en m’infligeant une douleur aiguë dans le dos.
Je serre les dents, et j’essaye de me concentrer.. Je ne comprends pas pourquoi je me sens si mal.
Il faudrait que j’appelle papa.. Il faudrait que je demande à Deimos, de venir me chercher. Mais il faut avant tout que je sache si Willow va bien.
Je l’entends revenir, avec un verre d’eau et son visage inquiet.

Comment te sens tu toi? C’est moi qui devrait être inquiète pour toi.
Son visage me réconforte, elle est vraiment très belle.

Ca va aller, j’espère que tu ne m’en veux pas.. Je ne voulais pas qu’il te fasse du mal..” Je veux y croire pour ne pas me laisser emporter par les battements dans mes tempes.

J’ai un peu de mal à respirer mais ça va passer. Je suis épuisée. Je ne veux pas prendre le verre d’eau, j’aurais peur de le renverser mais je lui souris et prononce un merci doucement.

Ca va.. ” je commençais à douter.. je n’arrivais vraiment pas à me rétablir. “et si jamais, ça ne va pas.. appelle mon père, son numéro est dans mon téléphone.. ou Deimos, ou Jackson..

J’essaie de réfléchir.. à qui pourrait m’aider si ça n’allait vraiment pas.
Je voulais lui sourire, encore pour la rassurer, pour me rassurer.
Je n’aime pas inquiéter les gens, et je n’aime pas déranger.
Mais j’ai pas envie de fermer les yeux, je veux juste lui dire une dernière fois que je ne suis pas un monstre, et qu’elle ne craint rien en ma présence.

Ma tête bascule en arrière, je suis épuisée. J’attrape sa main. Tant qu’elle sera là, moi non plus, je ne crains rien.

Voir le profil de l'utilisateur
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Veux tu de moi ? [Crystal Noir & Pépite d'Or]
» Fusil contre Poésie [ Pv ; Crystal Or Lune ]
» Méthadone Crystal [Shikaku-♂]
» Crystal Ertz [Pouffy]
» rp dans une grotte de crystal

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Metropolis :: Zone Résidentielle-